L’aster

L’aster

L’aster est une plante vivace et vigoureuse qui appartient à la famille des Astéracées. Mesurant 30 à 150 cm, elle est facilement reconnaissable par son feuillage caduc. C’est une plante d’automne et de printemps. La couleur de ses fleurs peut être violette, mauve, rose, bleue ou blanche. Cette plante se décline en plusieurs variétés, espèces et cultivars offrant une large possibilité d’utilisations. Originaire d’Europe, elle pousse majoritairement dans un endroit à exposition ensoleillée. Certaines variétés de l’aster apprécient également l’ombre.

 

La symbolique de l’aster

Le nom grec de cette plante signifie « étoile » en raison de la forme de ses fleurs. D’après la mythologie grecque, l’aster serait né dans les larmes d’Astrée, la déesse de la Justice, lorsque Pandore ouvrit la boîte contenant tous les maux de l’humanité. Par contre, la mythologie romaine la considère comme la fleur emblématique de Vénus, la déesse de l’amour. Pour la tradition chrétienne, l’aster serait apparu dans les larmes de la Vierge Marie lorsqu’elle se serait mise à pleurer en regardant la Terre du haut du Ciel. C’est également un symbole de réconfort en raison de sa floraison jusqu’à la fin de l’automne. En Chine, c’est le symbole de la fidélité. En Allemagne, les fleurs d’aster seraient effeuillées pour savoir si un amour est réciproque.

 

Entretien en intérieur

En raison de sa taille envahissante, la culture de l’aster en pot ou intégré n’est pas recommandée. Sinon, il risque de défleurir rapidement. Toutefois, si vous devez choisir cette option, il est conseillé d’opter pour les espèces à petit format (Aster alpinus, Aster dumosus ou Aster amellus). Dans ce cas, les chrysanthèmes, les dahlias ou encore les anémones du Japon sont leur bonne compagnie. Dans ces conditions, vous devrez leur apporter des engrais liquides tous les 15 jours depuis le mois de juin au septembre. N’hésitez pas non plus à maintenir la fraicheur de la motte.

 

Entretien en extérieur

Les asters doivent être bien exposés au soleil bien que certaines variétés puissent supporter les ombres (aster cordifolius). Dans tous les cas, gardez en tête que le pied de cette plante doit être maintenu toujours frais. C’est utile pour la floraison. Quant à la plantation, les asters exigent un sol bien drainé et fertile. Celle-ci doit se faire entre mars et avril.

Pour procéder à la culture des asters, il faut amender le sol avec du compost pour permettre à ces plantes d’automne de s’enraciner rapidement. Ensuite, vous devrez compter 5 plants au mètre carré. N’oubliez pas de pailler les pieds pour réduire l’évaporation en été.

Les asters exigent un arrosage régulier pour tasser la terre. Attention toutefois aux gorgées d’eau. Si vous avez des doutes, n’arrosez pas les plantes qu’en périodes sèches. Il ne faut pas non plus arroser le feuillage afin d’éviter le développement du mildiou.

 

Affectations de l’aster

Les asters subissent généralement les attaques du mildiou et de l’oïdium. Ce sont des maladies issues de champignons qui se développent rapidement par temps chaud et humide. Elles se manifestent par des tâches poudreuses blanches. Pour prévenir ces maladies, il est judicieux de ne pas trop serrer cette plante avec d’autres et de diviser les souches tous les 3 ans. D’autres maladies et parasites peuvent également nuire aux asters. À ne citer que les limaces et les pucerons. Ainsi, vous avez la possibilité de pulvériser les asters à l’aide d’une solution à base de purin, de soufre ou encore de prêle. Dans ce cas, pensez à les entretenir deux fois par mois.

 

Pour finir

En conclusion, l’aster est une plante rustique caractérisée par sa floraison assez longue et tardive. Elle donne lieu à de nombreuses couleurs telles que le blanc, le rose, le mauve ou le bleu. Il convient de noter que la floraison n’apparaît que l’année suivant le semis. Facile à cultiver et moins gourmand en entretien, l’aster est idéal pour tout botaniste, et ce, qu’il soit débutant ou professionnel. Enfin, cette plante peut être cultivée en rocaille, en massif, en pot, en bordure ou en jardinière. Elle exige tout simplement une exposition ensoleillée.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *